Des vertus, un combat

  • Accueil
  • > Recherche : dharma marga
28 janvier 2010

Ananda K. Coomaraswamy : compilation : Hindouisme et Bouddhisme

Publié par vertusetcombat dans Archives

Ananda K. Coomaraswamy : compilation : Hindouisme et Bouddhisme dans Archives hindouismeetbouddhisme

I Hindouisme


Théologie et autologie

- De tous les noms et de toutes les formes de Dieu, la syllabe mono-grammatique Om, qui totalise les sons et la musique des sphères chantée par le Soleil résonnant, est le meilleur. La validité de ce symbole sonore est exactement la même que celle du symbole plastique de l’icône. Ils sont l’un et l’autre des supports de contemplation (dhiyâlamba). La nécessité de tels supports découle du fait que ce qui est imperceptible à l’œil ou à l’oreille ne peut être saisi objectivement tel qu’il est en lui-même, mais seulement dans une similitude. Le symbole doit, bien entendu être adéquat, et ne saurait être choisi au hasard. On infère (avêshyati, âvâhayati) l’invisible dans le visible, le non-entendu dans l’entendu. Mais ces formes ne sont que des moyens d’approche de l’informel et doivent être écartées avant qu’il nous soit donné de nous changer en lui.

- Considérées à part, les « moitiés » de l’Unité originellement indivisée peuvent être distinguées de diverses façons : selon le point de vue politique, par exemple, sous la forme du Sacerdoce et de la Royauté (brahmakshatrau), et selon le point de vue psychologique sous la forme du Soi et du Non-Soi, de l’Homme Intérieur et de l’Individualité extérieure, du Mâle et de la Femelle. Ces couples sont disparates. Et, même lorsque le terme subordonné s’est séparé du terme supérieur en vue de leur coopération productrice, il demeure dans ce dernier d’une façon suréminente. Ainsi le Sacerdoce est « à la fois le Sacerdoce et le Règne » – c’est là la condition de la mixta persona du prête-roi Mitrâvarunau, ou Indrâgni – mais le Règne, en tant que fonction distincte, n’est rien d’autre que lui-même, étant relativement féminin et subordonné au Sacerdoce, son Gouverneur (nêtri). Mitra et Varuna correspondent au para et à l’apara Brahma, et, de même que Varuna est féminin par rapport à Mitra, de même Brahma, en tant que brahma-yoni, bhûta-yoni, est féminin par rapport à l’Ancêtre. La distinction des fonctions en termes de sexe définit la hiérarchie. Dieu lui-même est mâle par rapport à tout. Mais, de même que Mitra est mâle par rapport à Varuna et Varuna, mâle à son tour par rapport à la Terre, de même le Prêtre est mâle par rapport au Roi et le Roi mâle par rapport à son royaume. De la même manière, l’homme est sujet du gouvernement conjoint de l’Eglise et de l’Etat, mais il détient l’autorité au regard de sa femme, laquelle à son tour administre son « état ». A travers toute cette suite, c’est le principe noétique qui sanctionne ou prescrit ce que l’harmonie accomplit ou évite. Le désordre n’apparaît que lorsque le second terme se laisse arracher à son allégeance normale par la tyrannie de ses propres passions, et identifie cet asservissement à la « liberté ».

 

(Lire la suite…)

5 janvier 2010

Art martial : le Dharma Marga

Publié par vertusetcombat dans Archives

Le Dharma Marga, ou chemin de l’honneur, est la recompilation d’un art de combat aryen par un ex-officier du KGB passé par le Sambo, Vadim Vjazmin.

Vous trouverez ici, une traduction automatique (très approximative) de l’historique de la lutte aryenne et ici, de même une traduction de l’histoire de l’école fondée par Vadim Vjazmin.

 

http://www.dailymotion.com/video/xbj86p

Ou cliquez ici pour ouvrir une nouvelle fenêtre.

 

Art martial : le Dharma Marga dans Archives col3t2

Site officiel russe de la discipline

 

Vidéos en russe :

Partie 1 Image de prévisualisation YouTube

Partie 2 Image de prévisualisation YouTube

Génération Citoyenne |
ACF |
TEBAWALITO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Temps libre
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres