Des vertus, un combat

12 décembre 2007

Intervention de Pierre Vial lors de la conférence « Défendre notre Identité » de Synthèse nationale

Publié par vertusetcombat dans Archives

http://www.dailymotion.com/video/6pvjGxBr58HA7pVk4

22 novembre 2007

La grotte de Remus et Romulus enfin découverte

Publié par vertusetcombat dans Archives

Un des mythes majeurs de l’histoire de Rome devient réalité : les archéologues ont mis au jour le Lupercal tel que décrit par les auteurs antiques.

La grotte de Remus et Romulus enfin découverte dans Archives lupercalqq6

(Lire la suite…)

22 novembre 2007

Jünger et l’Allemagne secrète, Antonio Giglio

Publié par vertusetcombat dans Archives

La polémique qui s’est déclenchée à propos d’Ernst Jünger, remet à l’avant-plan, une fois de plus, les fantasmes nés de la guerre civile européenne et du passé qui ne passe pas, mais, pire encore, les fantasmes plus insidieux générés par l’incompréhension totale de nos contemporains face à l’histoire politique et culturelle de ce siècle. A Jünger qui est aujourd’hui, à 100 ans, le plus grand écrivain européen vivant, on a reproché d’être, dans le fond, un complice des nazis. Pour clarifier cette question, il nous apparaît opportun de récapituler, depuis le début, l’histoire des activités politiques et culturelles de Jünger, le héros de la Première Guerre mondiale, un des rares soldats de l’armée impériale, avec Rommel, à avoir reçu la plus haute décoration militaire allemande, l’Ordre « Pour le Mérite ». Le thème des premières oeuvres littéraires de Jünger est l’expérience de la guerre, dont témoigne notamment son célèbre roman Orages d’acier. Ces livres de guerre lui ont permis de devenir en peu de temps l’un des écrivains les plus lus et les plus fameux de l’Allemagne. En outre, Jünger est rapidement devenu l’un des chefs de file du nouveau nationalisme, suscité par les conditions de paix très dures imposées à l’Allemagne. Il réussit à forger une série de mythes politiques représentant la synthèse ultra-révolutionnaire de tout ce que la droite allemande avait produit à cette époque.
(Lire la suite…)

22 novembre 2007

L’ « Etat de l’Ordre » et les SS, Partie II, Julius Evola

Publié par vertusetcombat dans Archives

A l’origine, les deux lettres SS étaient les initiales de Saal-Schutz, désignation d’une sorte de garde du corps qu’Hitler, pendant la première période de son activité, avait à disposition pour sa protection et pour le service d’ordre dans les réunions politiques. Ce n’était alors qu’un petit groupe. Par la suite, les deux S se rapportèrent à Schutz-Staffeln (littéralement : «bataillons de protection») et furent stylisés par deux lignes en zig-zag, lesquelles reproduisaient un vieux signe nordico-germain, les «runes de la victoire» et, également, de la «force-foudre». On arriva à la formation d’un véritable corps, pour la protection de l’Etat désormais — le «Corps Noir» — distinct des Chemises Brunes, ou SA. Hitler et Göring se servirent de ce corps dans la répression du 30 juin 1934, répression qui mit fin, nous l’avons vu, aux velléités d’une «seconde révolution» radicale à l’intérieur du parti. Pour son rôle joué dans cette action, la SS obtint un statut et des pouvoirs particuliers; elle fut considérée comme la «garde de la révolution nationale-socialiste».
(Lire la suite…)

21 novembre 2007

Poutine, plus qu’un culte, un avenir pour la Russie

Publié par vertusetcombat dans Archives

Jamais depuis l’époque du soviétisme triomphant, tant d’éloges vibrants et de paroles courtisanes n’avaient été prononcés à la gloire du «tsar». Jamais, ni sous Gorbatchev ni sous Eltsine, les Russes ne s’étaient laissé aller à un tel culte de la personnalité.Relayant le discours du Kremlin, les médias télévisés russes et les experts en communication du pouvoir présentent les législatives du 2 décembre comme le premier tour d’une vaste consultation populaire destinée à approuver «le plan de Poutine», allusion directe au «plan de Lénine» qui berçait la vie politique sous les communistes. Les sujets électoraux classiques – partis, programmes, candidats – ont été réduits à néant par cette vague pro-Poutine. Jeudi dernier à Tver, à 150 kilomètres de Moscou, 700 délégués étaient réunis pour le congrès fondateur d’un Mouvement pour Poutine. Ils y ont appelé à donner au président un statut de «leader national» au-dessus de la mêlée, qui continuerait de dominer la scène après la fin de son deuxième mandat, au nom de l’amour que lui porte le peuple.

(Lire la suite…)

21 novembre 2007

Entretien avec Jean Haudry, Xavier Cheneseau

Publié par vertusetcombat dans Archives

[NDLR : Nous conseillons aussi fortement l'article de Mr Haudry paru dans le dernier Terre et Peuple magazine]

1- Professeur à l’Université Lyon III, vous dirigez « l’Institut d’Etudes Indo-européennes ». Pouvez-vous nous dire en quelques mots qui étaient les Indo-Européens?

Bien que je ne dirige plus l’Institut (mon ami Allard m’a remplacé dans cette fonction), je continue à me consacrer aux études indo-européennes. Les Indo-Européens ne peuvent se définir, dans un premier temps, que comme « locuteurs de l’indo-européen reconstruit », comme des indo-européanophones comme il existe des « francophones », etc. C’est seulement dans un deuxième temps, à partir de la reconstruction (fondée en grande partie sur celle de la langue) de la civilisation matérielle et de la culture, en particulier de la « tradition indo-européenne » qu’on peut parler de « peuple indo-européen », et chercher à le situer dans l’espace et dans le temps, c’est-à-dire par rapport aux sites archéologiques actuellement connus.
(Lire la suite…)

21 novembre 2007

L’ « Etat de l’Ordre » et les SS, Partie I, Julius Evola

Publié par vertusetcombat dans Archives

Considérons maintenant certaines initiatives du Troisième Reich qui, de notre point de vue, ne sont pas dénuées d’intérêt et dans lesquelles des influences et des exigences liées partiellement aux idées de la «révolution conservatrice» ont agi. Il s’agit de tout ce qui était en relation avec le concept, ou l’idéal, d’un Ordensstaat, c’est-à-dire d’un Etat dirigé par un Ordre (en opposition partielle à la formule de l’Etat-parti), au-delà des formules collectivisantes de la Volksgemeinschaft, de la collectivité nationale-raciale et de l’«Etat du Führer» à base totalitaire, populiste et dictatoriale.
(Lire la suite…)

20 novembre 2007

Courage à nos camarades espagnols

Publié par vertusetcombat dans Archives

La loi mémorielle votée par la majorité socialiste interdira désormais les rassemblements de nostalgiques du franquisme.Les bras levés en salut fasciste, un petit millier de personnes entonnent à plein poumon le Cara al sol, l’hymne franquiste. La messe dominicale vient de s’achever au Valle de los Caidos, le mausolée où sont enterrés le dictateur Franco et son mentor politique, José Antonio Primo de Rivera, fondateur du parti La Phalange. Parmi une foule bigarrée, sont présents des familles avec poussettes, quelques jeunes au crâne rasé et, surtout, de nombreux adhérents de la Phalange.Vêtus de leur traditionnelle chemise bleu marine, en souvenir du bleu de travail des ouvriers, ces militants sont venus à pied de Madrid (une cinquantaine de kilomètres) pour se recueillir avec faste et honneur sur la tombe de leur héros, décédé, comme Franco, un 20 novembre. Ce mardi, date officielle de leur mort, une bénédiction sera dite par les pères bénédictins.
(Lire la suite…)

19 novembre 2007

Les Elections, Francis Parker Yockey

Publié par vertusetcombat dans Archives

Dans la question des «élections» qui fut à la mode pendant presque deux siècles dans la vie de la civilisation occidentale, à la fois en Europe et partout dans les zones où elle domine spirituellement, apparaît une importante loi des organismes politiques.

Dans les conditions «démocratiques» se manifeste le phénomène connu sous le nom d’«élections». La théorie de la «démocratie» émergeant vers 1750, était que le pouvoir «absolu» du monarque, ou de l’aristocratie, dépendant de conditions locales, devait être brisé, et ce pouvoir transféré au «peuple». Cet usage du mot «peuple» montre à nouveau la nature nécessairement polémique de tous les mots utilisés politiquement. «Peuple» était simplement une négation; on souhaitait simplement nier que la dynastie, ou bien l’aristocratie, appartenait au «peuple». C’était donc une tentative de dénier une existence politique au monarque ou à l’aristocratie; autrement dit, ce mot les définissait implicitement comme l’ennemi dans le vrai sens politique. Ce fut la première fois dans l’Histoire occidentale qu’une théorie intellectualisée devenait le foyer d’un événement politique. Partout où le monarque ou l’aristocratie étaient stupides ou incapables, partout où ils regardaient en arrière au lieu de s’adapter au nouveau siècle, ils furent renversés. Partout où ils reprirent eux-mêmes les théories et les interprétèrent officiellement, ils conservèrent leur pouvoir et leur autorité.
(Lire la suite…)

19 novembre 2007

L’installation en Europe septentrionale et occidentale des peuples carpatho-danubiens à l’ère proto-historique, Partie II, Dacia.org

Publié par vertusetcombat dans Archives

Entre –4400 et –4200 avant notre ère, la première vague orientale de migration revient dans la zone pélagienne originelle: il s’agit d’une population « kourgane » qui s’était établie dans les bassins du Don et de la Volga; elle atteint d’abord les steppes du Nord-Ouest de la zone pontique puis déboule dans la vallée du Danube. Cette première vague migratoire de guerriers cavaliers va s’arrêter juste devant le confluent de la Save et de la Drave avec le Danube, ce qui amènera des éléments du peuple carpatho-danubien au-delà des Alpes, notamment dans la péninsule italique.

Les Pélages carpatho-danubiens seront contraints de se doter d’une meilleures organisation administrative, militaire et religieuse pour faire face aux migrations. La vie religieuse connaît alors un « revival » au nom des divinités sacrées traditionnelles, telles le dieu de la guerre, « Sol-Ares », soit le « Jeune Soleil » ou le « fils du Père-Ciel », qui s’appelle, dans cette mythologie, « Sama-Sua », ou Salmos, Zalmos, Zalmoxis.

Les Carpatho-Danubiens amélioreront sans cesse leurs systèmes de défense, leurs armements, dont la production sera continuellement perfectionnée. Le site d’Ardeal (Terra Aruteliensis) devint ainsi l’un des centres métallurgiques les plus importants de l’Europe à l’époque.
(Lire la suite…)

12345...12

Génération Citoyenne |
ACF |
TEBAWALITO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Temps libre
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres